-

Je me voyais déjà en haut de l’affiche

« Eeeeeeeeeeeet coupé ! C’est dans la boite. Merci à toute l’équipe et aux magnifiques acteurs. Vous avez fait un travail incroyable. Je suis vraiment fier d’avoir partagé ces longs mois de tournage avec vous. Maintenant laissons la magie du montage faire son boulot et le succès sera, sans nul doute possible, au rendez-vous. On se retrouve ce soir pour fêter ça, mes amis.»

Ce sont avec ses paroles remplies de fierté, de joie et d’une certaine suffisance que le réalisateur Stéphane Schpilber clôture les longs de mois de tournage qui précèdent son prochain chef-d’œuvre. « Le film d’une vie » d’après lui et qui, sans aucun doute possible, sera couvert de récompenses et permettra d’asseoir encore plus sa très grande notoriété.

Le studio, qui il y a encore quelques minutes, était noyé sous un brouhaha de professionnels du spectacle, est silencieux. Un silence qui apaise et qui confirme que, comme lorsqu’un peintre a fini sa pièce maitresse, le silence est une nécessité mais surtout, que conduit par un artiste, il est d’or. Les caméras sont éteintes mais la magie suinte encore des murs et chaque accessoire, témoin du prodige en devenir, est comme devenu majestueux.

Mais alors que le plateau de tournage est vidé de tous les acteurs et techniciens, ce réalisateur à la renommée internationale, traîne encore sur les lieux de son crime. Ce crime si délicieux et si grandiose qu’il marquera le 7ième art de son empreinte. Pensant le jour de gloire arrivé, il s’était retranché dans sa satisfaction du travail accompli et n’avait pas vu venir, dans son dos, le retour à la réalité de son domaine.

Henry Goland

« Bonsoir Monsieur Schpilber, je suis vraiment navré de vous déranger. Euh euh. Je me présente, Henri Golant, assistant du Directeur des Relations Publiques de la maison de production. J’ai été envoyé pour récolter les dernières informations pour l’élaboration du site Internet de promotion du film. Ce n’est peut-être pas le moment le plus opportun. Je m’en excuse. Mais... euh. Bravo pour le film dans tous les cas, nous sommes tous très pressés de le découvrir... »

Directeur

« Ecoutez, mon jeune monsieur, je n’ai rien contre vous mais j’en ai déjà parlé à la maison de production, je ne veux pas de site Internet pour promouvoir mon film. Ce n’est pas nécessaire. Ce film sera un succès garanti et ce n’est pas votre site web qui l’y aidera. Veuillez m’excuser mais j’ai des choses beaucoup plus importantes à faire.»

Une tension s’installe très rapidement entre les 2 hommes et nous sentons que les enjeux sont bien plus grands. Que nous allons être témoin d’une confrontation générationnelle, une discordance d’idées, un choc.

Henry Goland

« J’entends bien Monsieur. Et je suis au courant de vos réticences envers ce type de moyen de communication et de promotion mais... »

Directeur

« Pas totalement mon jeune Monsieur, je dis simplement que de mon temps, les films marchaient très bien sans cela. Et de toute manière, nous parlons ici d’un film réunissant de grandes vedettes et avec un réalisateur dont la renommée n’est plus à faire. Voyons... »

Henry Goland

« Oui Monsieur, je le conçois et au sein de la maison de production nous sommes très confiants sur le succès de ce film. Nous misons énormément dessus. Mais vous n’êtes pas sans savoir que la visibilité supplémentaire que vous apportera un site Internet n’est pas du tout négligeable. Bien que tous les éléments, pour que le produit se promotionne tout seul, soient réunis. Je vous l’accorde. Mais de nos jours, il est indispensable de créer un lien avec vos spectateurs pour les inviter à venir au cinéma admirer votre film. Les produits ne se suffisent plus à eux-mêmes Monsieur Schpilber. Tout comme votre activité change, le monde autour change également. »

Directeur

« Très bien. Donnez-moi 3 bonnes raisons pour que je vous aide dans votre démarche Monsieur l’assistant »

dit-il avec un air dédaignant et moqueur.

Henry Goland

« Mais je pourrais vous en donner des dizaines Monsieur. Premièrement, la visibilité qu’un site Internet peut apporter à votre film. Plus de 80% des consommateurs font une recherche sur internet avant de se rendre en magasin et acheter le produit. Ça en est de même pour le cinéma. Il existe toujours une grande partie du public qui n’est sensible à aucun canal de promotion classique. Le site web peut les atteindre. De plus, il nous permettra d’être une source d’informations illimitées pour le public. Des interviews des acteurs, des anecdotes de tournages, des bandes annonces mais surtout un descriptif complet du film. Vous imaginez la quantité d’informations que nous pouvons offrir au monde grâce à ce site web ? Troisièmement, et je pense que cet argument aura le poids nécessaire de vous convaincre : Votre concurrent ! »

Directeur

« Je vous interdis de me parler de ce voleur, ce charlatan, cet apprenti réalisateur qui pense qu’il... »

Henry Goland

« Oui je le sais Monsieur Schpilber. « Qui pense qu’il est le meilleur ». Mais nous savons nous que le meilleur n’est nul autre que vous. Alors allons le dire au monde entier. Votre concurrent, lui, n’est pas du tout contraire aux sites web et ne se gène pas pour crier qu’il est le meilleur sur la toile. Avec les Oscars qui approchent, vous devez mettre toutes les chances de votre côté et une fois pour toutes clamer votre grandeur. »

Directeur

« Vous avez raison ! Allons lui montrer qui est le meilleur réalisateur à ce figurant. Mais alors, mon jeune monsieur, faites moi le site Internet le plus moderne, créatif et dynamique que le monde du cinéma n’ai jamais connu. Montrons au monde que Stéphane Schpilber est un génie et qu’il est loin d’être fini. Non Monsieur. Que du contraire. »

Vous souhaitez voir votre nom trôner sur le Walk of Fame des sites internet ?

Demandez un devis sans engagement !

Et recevez votre scénario personnalisé et sans engagement

Partagez notre page

Restez informé !

Et découvrez nos dernières activités et nouvelles offres